Comments 0

Hong Kong : pari gagné pour devenir une plate-forme mondiale de distribution et de commerce du vin

Hong Kong est en passe de gagner son pari de devenir en deux ans une plate-forme mondiale de commerce et de distribution de vins, a appris Moci news lors d’un déjeuner organisé le 20 octobre à Paris à l’occasion de la visite en France de John C Tsang, secrétaire aux Finances de la Région administrative spéciale de Hong Kong. Depuis la suppression des droits de douanes sur les vins décidée par les autorités de Hong Kong en avril 2008, les chiffres sont éloquents. Le salon Vinexpo Asia Pacific de cette année (25-27 mai) a ainsi attiré 880 exposants et 12 000 visiteurs. Et pour la Hong Kong International Wine & Spirits Fair (Salon International du Vin & des Spiritueux de Hong Kong), dont la troisième édition aura lieu du 4 au 6 novembre prochains, 650 exposants et 15 000 visiteurs sont attendus. Au sein de cette manifestation, le « Grand Tasting Hong Kong », lancé en 2009 par le guide Bettane & Desseauve sur le modèle du « Grand Tasting Paris », réunira 48 exposants contre 22 en 2009. Enfin, un protocole d’entente doit être signé le 22 octobre entre les autorités de Hong Kong et les vins de Bourgogne sur le modèle de ce qui a été fait avec les vins de Bordeaux pour assurer la promotion des vins français.

Source : Moniteur Commerce International

  • Share/Save/Bookmark
Comments 0

Chine : le marché du vin s’ouvre aux liquoreux

Au premier semestre 2010, la Chine a surpassé l’Allemagne et les Etats-Unis pour devenir la première destination à l’export des vins de Bordeaux, en volume et en valeur. Deux appellations bordelaises majeures ne profitaient pas, jusque là, du relai de croissance que représente la demande chinoise : celles des vins liquoreux de Sauternes et de Sauternes-Barsac.

En effet, jusqu’au début du mois de septembre, la Chine n’autorisait pas l’importation de vins contenant plus de 250 mg/l. Cette limite, annonce l’OIV, vient d’être élevée à 400 mg/l pour les vins doux et le vins de fruits (les vins secs sont quant à eux toujours soumis à la limite de 250 mg/l). Il faut donc s’attendre à voir très vite flamber les prix du Château d’Yquem.

Au-delà de Sauternes et Barsac, l’ouverture du marché chinois aux vins liquoreux est une très bonne nouvelle pour l’ensemble des producteurs de ces vins rares, de l’Alsace au Jurançon en passant par la Loire… Ces vins représentent depuis plusieurs années un marché stable, sans heurts, mais en quête d’accélérateurs de croissance. On sait les succès rencontrés sur d’autres marchés asiatiques par les vins liquoreux en raison de leur beaux accords avec les gastronomies épicées, à l’exception des plus piquantes. Les vins blancs liquoreux pourraient en outre permettre d’accélérer le développement du marché de l’ensemble des vins blancs, en retard sur les rouges en Chine.

Source : OIV ; iDealwine

  • Share/Save/Bookmark